Je ne suis pas Guillaume Musso

Guillaume Musso..Le fantasme de l’écrivain. Pas forcément dans le sens érotique du terme, mais plutôt pour le rêve qu’il nous apporte à nous, les petits auteurs. Avec Katherine Pancol, Marc Lévy ou encore Gilles Legardinier, Guillaume Musso, écrivain au top, démontre que l’on peut y arriver.

Alors pourquoi pas nous, les petits auteurs ?

Je ne suis pas Guillaume Musso,  (mais j’avance à mon rythme…)

Je vais vous dire ce qui fait, à mon sens, ma force : c’est mon envie d’avancer, de me battre pour faire connaître mon livre sur l’emploi. Si vous parcourez sa revue de presse, vous verrez que Chômette a attiré l’attention de nombreux médias et c’est une bonne chose car cela ouvre la porte de la visibilité.

À mon sens, la communication digitale est capitale dans la promotion d’un ouvrage. C’est elle qui dynamise le livre, donne envie de le lire. Aussi, afin d’instaurer cette dynamique nécessaire au démarrage, je vous conseille de vous appuyer sur une stratégie active passant par :

– la diffusion d’un ou deux extraits de votre livre (pour susciter l’intérêt et montrer votre style)

– une présence soutenue (au moins au démarrage) sur les réseaux sociaux : Google + pour le référencement, Facebook pour le côté « proximité » avec le lecteur et pourquoi pas Pinterest ou Instagram pour montrer les photos de votre livre ?

– si vous auto-éditez, pensez à rédiger un communiqué de presse; vous pourrez ainsi démarcher des journalistes en rapport avec votre sujet. Cherchez leurs adresses mail et lancez-vous ! Vous connaissez l’adage : qui ne tente rien n’a rien !

Le succès de Guillaume Musso : un rêve inaccessible ?

Peut-être. Sûrement même. Et alors ? C’est en me battant pour mes livres, en multipliant les rencontres avec mes lecteurs comme le samedi 30 mai à la médiathèque des Gonds que j’offrirai plus de visibilité à mon livre sur l’emploi. Je ne serai malheureusement jamais la nouvelle Katherine Pancol (que j’adore) et pourtant, je suis fière d’avoir réussi à construire un réseau solide pour ma Chômette. C’est un microcosme comparé à ce qu’a bâti Guillaume Musso, évidemment. Mais j’ai des piliers fantastiques que je remercie, des gens qui croient en moi et rien que pour cela, je me dois de continuer à faire connaître mon livre.

Qu’il grandisse en notoriété ou pas, je reste contente de cette aventure ! :-)

 

Écrire un commentaire

*

Lire les articles précédents :
Livre pour les célibataires
Célibattante : livre pour les célibataires ! (Du nouveau ! )

Un livre pour les célibataires ? Vous en avez rêvé...J'ai eu envie de me pencher dessus. Je vous raconte ?...

Fermer