Interview de Florent Muller, auteur savoyard

Florent Muller, je t’ai découvert récemment sur Facebook et ton côté sympa et altruiste m’a plu. Je suis donc ravie que mes lecteurs te découvrent et j’espère qu’ils seront sensibles à ce que tu racontes car ton livre traite d’une maladie invisible particulièrement éprouvante…

Peux-tu te présenter et nous expliquer ton parcours ?

Raconter mon parcours en quelques lignes me paraît difficile, j’ai réussi à le faire en 205 pages. J’ai 39 ans et suis papa de deux magnifiques filles. J’ai eu un parcours assez chaotique jusqu’à ce que je découvre que j’étais bipolaire. Pour le commun des mortels se savoir malade n’est jamais une chose agréable mais moi, ça m’a permis de reprendre ma vie en main et en devenir acteur. J’ai toujours su que je ne tournais pas rond mais étais dans le déni. Le fait de savoir a révélé en moi un autre homme, un homme ouvert aux autres, aidant, tendre et aimant, et grâce à tout cela j’ai réalisé de nombreux projets.

 

Comment t’es venue l’idée d’écrire un livre ?

Une évidence. Mon livre était dans ma tête et j’ai toujours su que je l’écrirai un jour. Dès que le verdict est tombé, la première chose que j’ai faite en sortant de chez le psy est de me rendre dans une librairie. Je voulais repartir avec un témoignage sur le sujet mais il n’y avait rien. J’ai commandé un livre et suis reparti avec un livre de psychologie de 400 pages sans grand intérêt. J’ai dit au vendeur « puisque vous n’avez pas de témoignage, je rentre chez moi et j’écris mon livre ». Il a dû me prendre pour un dingue et c’est ce que j’ai fait. J’ai écrit jours et nuits durant sept jours et tout est sorti sans réfléchir. Je l’ai mis de côté durant plusieurs mois et entre  temps j’ai été invité sur une émission radio pour expliquer ma maladie et cela m’a donné envie de le reprendre et le terminer. Il y a deux livres dans ce livre. La première partie est ma vie avec ses hauts et ses bas mais toujours avec beaucoup d’humour et d’autodérision. Là je suis en transe mes écrits sont sans filtre. Dans la seconde partie je suis plus apaisé, j’ai réalisé énormément de projets et fait beaucoup de belles rencontres. J’ai pris du recul et suis enfin l’homme que je voulais être.

  

Qu’espères-tu apporter à tes lecteurs avec ton livre « le jour où j’ai su », Florent Muller ?

 

Après ce passage radio,  j’ai reçu plusieurs  centaines de messages d’encouragement et j’ai foncé. Pourquoi ? Car au-delà d’être mon histoire, ce livre est surtout positif et aide ceux qui le lisent. Il dit tout simplement peu importe les épreuves de la vie, on se remet de tout. Il se veut positif et l’on peut voir mon côté combatif. Ce que je souhaite par ce livre c’est changer le regard sur les troubles psy et le handicap en général. J’essaye de dédramatiser et dire que la bipolarité n’est pas une fin mais le début d’autre chose. On peut vivre avec et s’en servir. Je souhaite et d’ailleurs j’en ai des retours  très positifs, que ceux qui le lisent avancent eux-aussi. Pas forcément aussi vite que moi mais qu’ils avancent. J’espère aussi que par cette lecture, d’autres  voudront écrire leur histoire car plus on parle, plus on s’ouvre et plus on peut changer les mentalités à son humble échelle. Je ne me décris pas comme un auteur ou écrivain, je suis juste moi avec mes tripes et mon cœur. Je pense que ce côté-là plait, c’est un livre simple, accessible et tout le monde peut se retrouver dans mes dires.

 

As-tu une maison d’édition ou es-tu auto-édité ?

 

Je suis auto édité pour plusieurs raisons. Je ne suis pas un écrivain et ne voulais pas me confronter aux refus. Je veux en garder le contrôle total et faire moi-même sa promotion. Je peux le vendre ou pas à qui je veux. Cela me permet également de rencontrer mes lecteurs physiquement ou par d’autres moyens quand la distance est là mais il y a toujours un échange et un retour après lecture. Ce livre me sert d’outil pour concrétiser d’autres projets.

 

Florent Muller, comment communiques-tu pour faire connaitre tes services ? As-tu un blog ? Des pages sur les réseaux sociaux ? 

Je communique essentiellement par les réseaux sociaux ou sur mes blogs :

Mes blogs : http://lejouroujaisu.eklablog.com ou http://jesuisbipolaire.eklablog.com

La page Facebook du livre : https://www.facebook.com/Le-jour-o%C3%B9-jai-su-707246145977327/

Twitter : https://twitter.com/flocox73

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCKB3VbVefCiyQSdTOcr88wg 

J’ai eu aussi la chance de faire 3 émissions radio et une télévisée. Je suis également animateur dans un GEM (Groupe entre aide mutuel) où j’aide les adhérents à avancer par des ateliers. Je suis aussi invité à plusieurs tables rondes sur les troubles mentaux cette année…

J’aime l’échange et le partage alors venez me découvrir !

Voilà un peu de moi !!!

Florent Muller, un grand merci d’avoir pris du temps pour répondre à mes questions !

 

  1. Florent MULLER

    Merci beaucoup, je suis très touché et ému

    Tu parles beaucoup de moi et rien ne t’y oblige, tu as un succès de dingue

    C’est là qu’on voit la valeur des personnes

Écrire un commentaire

*

Lire les articles précédents :
Célibataire , livre célibat
Saga Love, comédien et humoriste

Pourquoi Saga Love se retrouve-t-il dans mon récit ? En quoi sa vidéo sur Youtube était-elle pertinente dans le cours de...

Fermer