Interview d’Amélie Antoine, “fidèle au poste”

Amélie, merci beaucoup de vous prêter au jeu des questions…Vous incarnez à mes yeux ce que mes lecteurs qui écrivent ont envie de voir : un essai  littéraire transformé avec humilité. Parce que cela fait du bien de lire de jolies histoires, aujourd’hui, c’est vous l’héroïne et vous allez nous expliquer votre parcours…

Pouvez-vous vous présenter, Amélie Antoine ? D’où venez-vous ? Quel est votre parcours professionnel ?

Alors, je vis à Lille avec ma petite famille, et j’ai un parcours professionnel sans doute un peu particulier, puisque jusqu’à l’année dernière, je travaillais à la fois dans une collectivité territoriale et en freelance en tant que traductrice dans le domaine du doublage. Mais avec le succès de Fidèle au poste et l’envie grandissante d’écrire d’autres romans, il a fallu que je fasse un choix et j’ai donc mis de côté mon activité de traductrice pour avoir davantage de temps à consacrer à l’écriture…

 Quand l’aventure de l’écriture a-t-elle débuté pour vous ?

J’ai toujours écrit de petits textes, voire des nouvelles, mais l’aventure a vraiment démarré en 2014, quand l’idée un peu folle d’écrire un roman m’a prise… ! J’ai eu la chance d’avoir un bébé très calme, qui m’a laissé le temps d’écrire Fidèle au poste le dernier mois avant la reprise de mon congé maternité. (Bon, depuis, il s’est bien rattrapé, et je serais bien incapable d’écrire une ligne quand il se trouve dans les parages ;))

 

Pouvez-vous nous parler de « fidèle au poste » ? Il va faire rêver des milliers d’auteurs avec une histoire qui laisse songeur…

Fidèle au poste, c’est une histoire à trois voix, qui suit les destins de trois protagonistes : Chloé, qui meurt noyée dès le début du roman (Ce n’est vraiment pas de chance, ça), Gabriel, son mari, qui se retrouve confronté à un deuil qui lui semble insurmontable, et Emma, une photographe qui va aider le jeune veuf à surmonter son chagrin. C’est un roman sur les apparences, sur le fait qu’on ne connaît jamais vraiment ceux qui nous semblent pourtant les plus proches…

Je l’ai donc écrit en 2014, et publié en autoédition en mars 2015, après avoir reçu plusieurs lettres de refus types de diverses maisons d’édition. Et un petit miracle a eu lieu, puisque le roman est parvenu à trouver ses lecteurs et à se hisser à la fameuse 1ère place du top 100 d’Amazon. Bilan de cette aventure incroyable : 250 000 lecteurs en France et aux USA, une traduction outre-Atlantique à l’été 2016, une sortie en librairie chez Michel Lafon en mars 2016 et en poche en février 2017…

Et tout ça, c’est uniquement grâce aux lecteurs/trices qui ont porté ce roman au tout début, qui l’ont lu, soutenu, qui en ont parlé autour d’eux pour créer ce formidable bouche-à-oreille…

 

Quelle est votre bibliographie ? (livres, dates de sortie et éditeurs)

Combien de temps (2011), un récit autobiographique

Fidèle au poste (2015-16, Michel Lafon), roman

Au nom de quoi (2016, auto-édition), un roman auquel je tiens beaucoup, qui revient sur cette terrible soirée du 13/11/2015 au Bataclan par le biais de personnages fictifs.

Quand on n’a que l’humour (2017, Michel Lafon), un roman qui parle d’un humoriste au sommet de la gloire qui cherche à renouer avec son fils qu’il a négligé…

quand on a que l'humour Amélie Antoine

 

Des séances de signatures à annoncer ? Un petit tour de France en vue ?

Oui, oui, oui ! Pas un tour de France, non, mais quelques dates pour la sortie de mon nouveau roman :

– Le jeudi 4 mai de 18h à 19h30 à la librairie Gibert jeune à Paris (bd Saint-Michel)

– Le vendredi 5 mai à 17h à la Médiathèque Jean-Lévy à Lille (rencontre organisée par le Furet du Nord)

– Le samedi 6 mai de 15h à 17h30 à la librairie la Lison à Lille

– Les 13 & 14 mai au Salon du livre de Saumur

– Le 16 juin de 15h30 à 18h30 à la librairie Vauban à Maubeuge

– Le 17 juin de 15h à 17h au Furet du Nord de Valenciennes

– Les 24 & 25 juin au Salon Saint-Maur en poche

 

Comment communiquez-vous pour faire connaître vos livres ?

J’ai une page Facebook que j’alimente régulièrement, ainsi qu’un site internet !

 

Merci Amélie Antoine d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et bravo pour la source d’inspiration que vous êtes !

Merci à vous de vous intéresser à mon parcours, et j’espère surtout qu’il prouve à tous les auteurs qu’il est permis de rêver… !

  1. spencer

    Bonjour.
    Je découvre votre blog et j’avais envie de vous féliciter pour votre travail d’auteure. Bravo!
    Sana

Écrire un commentaire

*

510ba3a956e7e5e85fddb2ff51f6eececcccc